La Composante Médicale

Voici cent ans, la Première Guerre mondiale faisait rage. Des brancardiers, des infirmières et des médecins sauvaient des vies pour aider de nombreux blessés. Aujourd’hui encore, les militaires de la Composante Médicale sont prêts à prendre soin des victimes de conflits. Après des années d’engagements au sein d’opérations qui ont suivi la fin de la guerre froide, elle compte de nombreuses personnes qualifiées et expérimentées. Celles-ci sont prêtes à transmettre leur expérience à de nouveaux collègues désireux d’entamer une carrière à la Composante Médicale.

Le capital humain de la Défense est sa plus grande richesse. Aussi, la santé de chaque membre du personnel constitue l’une de ses priorités. Si le militaire n’est pas en bonne santé, il ne peut assurer ses missions correctement.

Le rôle de la Composante Médicale repose sur : l’appui médical fourni lors des opérations militaires, l’appui nécessaire à la formation, l’entraînement et le maintien des compétences de l’ensemble de son personnel ainsi que l’aide à la nation dans le cas de catastrophes, par exemple.

Disposer de soins médicaux qualitativement équivalents à ceux prodigués sur le territoire national est essentiel pour le personnel appelé à participer aux opérations extérieures. Lors de ces déploiements, la Composante Médicale veille à fournir un appui spécialisé de première ligne, un soutien logistique médical ainsi qu’un contrôle d’hygiène et vétérinaire.

Pour préparer le personnel à ses diverses missions, elle assure également la sélection, le suivi, le maintien et le rétablissement de l’aptitude médicale du militaire.

Le métier militaire présentant certaines spécificités, la composante fournit également un complément à la médecine civile de notre pays et ce, tant dans le domaine de la médecine de première ligne que dans certaines spécialités de la médecine hospitalière.