Les militaires au service de la population

Depuis toujours, l’aide à la Nation fait partie des missions essentielles de la Défense. Celle-ci fait référence à un principe fondamental de l’organisation, qui se veut la protectrice de la population belge. Son importance est d’ailleurs rappelée dans l’accord de gouvernement et est devenue évidente lors de la crise sanitaire actuelle. Ainsi, c’est avec fierté et motivation qu’à travers diverses missions sur terre, en mer ou dans les airs, les militaires belges se mettent quotidiennement au service des citoyens, afin de leur apporter de l’aide ou d’assurer leur sécurité.

Au front du combat sanitaire

Le monde lutte contre le coronavirus depuis plus d’un an. En première ligne dans cette bataille, ce ne sont pas des fantassins ou des parachutistes cette fois, mais du personnel médical. Les médecins, les infirmières, le personnel paramédical et tant d’autres spécialistes médicaux donnent le meilleur d’eux-mêmes, jour après jour, pour arrêter la pandémie. Mais ils ne sont pas seuls. Depuis le début de la pandémie et cette année encore, la Défense participe activement à la lutte contre le coronavirus.

Des efforts ont été effectués aux niveaux médical, administratif et logistique, dans des centres de soins et des hôpitaux. Depuis janvier dernier, la Défense et sa Composante Médicale ont également mis à disposition leurs ressources, leur personnel et leurs infrastructures dans le cadre de la campagne nationale de vaccination. « Lors de ma prise de fonction, (…) j’ai souhaité que la Défense soit proactive afin d’assister au maximum de ses moyens la population en général, et les services concernés par la Covid-19 en particulier », expliquait la Ministre de la Défense lors d’un point presse annuel sur les opérations en février dernier.

Mais l’aide à la Nation ne s’arrête pas à la crise corona. Cette mission est aussi vieille que la Défense, et s’inscrit dans diverses missions.

Le SEDEE, l’unité centenaire

En parlant d’ancienneté, le Service d’Enlèvement et de Destruction des Engins Explosifs (SEDEE) fête ses cent ans d’existence cette année. Créée à la suite de la Première Guerre mondiale, cela fait un siècle que cette unité prend en charge la neutralisation, le démantèlement et l’évacuation des munitions non-explosées retrouvées sur notre territoire. Chaque année, le service reçoit plus de 3.500 appels et détruit environ 250 tonnes. Car, encore aujourd’hui, ces vestiges des deux grandes guerres mondiales restent potentiellement instables. Donc, attention où vous mettez les pieds !

OVG, fin de mission

En 2015, la Défense débutait son soutien à la Police Intégrée pour des tâches de surveillance sur le territoire dans le cadre de l’opération Vigilant Guardian (OVG). Quotidiennement, elle impliquait des centaines de militaires dans nos rues. Cette mission, qui s’inscrit dans le contexte de la lutte contre le terrorisme sur le territoire belge, passait le cap des cinq ans l’année passée. Depuis le 1er décembre 2020, la Police reprend progressivement en charge la surveillance de certains lieux assurée par la Défense. Si le niveau de menace reste inchangé, la mission de surveillance en soutien à la Police prendra fin pour la Défense le 1er septembre 2021.

Quick Reaction Alert ou QRA : une surveillance permanente du ciel

Nous assurons votre sécurité sur terre, mais dans le ciel également. Les chasseurs F-16 de la Composante Air veillent, comme des chiens de garde, à ce qu’aucun intrus ne vole au-dessus de vos têtes … La Composante Air, alternativement avec les Pays-Bas, surveille en permanence l’espace aérien du Benelux dans le cadre de la mission Quick Reaction Alert. Nos opérateurs radar gardent l’oeil ouvert 24h/24 et 7j/7. En cas d’intrusion, quinze minutes suffisent à nos avions de chasse pour décoller afin d’intercepter, contrôler et, si nécessaire, neutraliser les avions suspects pour protéger la Belgique et ses habitants.

Search and Rescue

Toujours dans les airs, les hélicoptères de la 40e Escadrille Search and Rescue (SAR) basée à Coxyde s’occupent, eux, de missions de recherche et de sauvetage sur le territoire national. En moyenne, quelques 90 interventions de sauvetage sont effectuées annuellement par les hélicoptères NH90 Caiman et leurs équipages.

Garantir la sécurité au large de nos côtes

La Belgique compte 67 km de côtes, situées sur les routes maritimes les plus fréquentées du monde. Nous possédons la quatorzième plus grande flotte commerciale au monde et nos ports maritimes contribuent à la prospérité économique de notre pays. Nous pouvons donc considérer nos eaux territoriales et notre zone économique exclusive comme notre onzième province belge. Ce territoire comporte une infrastructure maritime critique croissante, comme les câbles sous-marins pour notre accès à Internet, ou encore nos parcs éoliens. Garantir la sécurité au large de nos côtes reste donc l’une des missions principales de la Marine, ensemble avec la protection internationale de notre flotte et de nos intérêts.

Texte : Jacques-Emmanuel De Boeck