Rôle essentiel pour la Défense dans l’approche logistique Covid-19

Pendant la crise du coronavirus, la Défense a joué un rôle décisif du point de vue logistique. Ce qui a commencé par la réception et la redistribution rapides des masques buccaux s’est rapidement transformé en une véritable chaîne logistique avec un grand point de distribution central dans la caserne de Peutie. Dès le 27 mars, le stockage, le reconditionnement, le transport et la distribution de matériel médical critique ont également été pris en charge par la Défense.

Fin mars, le gouvernement fédéral a mis en place une taskforce pour apporter dans notre pays des médicaments et du matériel médical supplémentaires, tels que des masques buccaux. Au départ, il s’agissait de quatre groupes de travail, avec chacun un focus particulier. À la demande du ministre De Backer, un cinquième groupe de travail a été mis en place. Ce dernier est entre les mains de la Défense et se concentre sur la distribution et la logistique de l’ensemble de l’opération.

Il y a quelques années, une grande chaîne logistique avait déjà été mise en place à Peutie pour l’opération Vigilant Guardian. Ainsi, la Défense redistribue le matériel des militaires qui patrouillent dans les rues. De plus, grâce à sa situation centrale, la caserne est une base logistique idéale. Il était donc évident de créer un dépôt central à Peutie comme cinquième pilier de la taskforce. En très peu de temps, une opération logistique massive a été mise en place. Celle-ci a nécessité le déploiement complet de nos militaires tout au long de la crise du coronavirus.

Le dépôt central organise et coordonne la réception, le stockage et le reconditionnement en pièces individuelles des équipements médicaux, des équipements de protection individuelle et des nombreux dons faits par les entreprises au secteur de la santé. Les bataillons logistiques et le Movement Control Group à Peutie ont uni leurs forces pour mener à bien ce défi logistique de la meilleure façon possible. En outre, les chauffeurs et les véhicules de la Défense et de la Protection civile ont transporté tout ce matériel vers les onze dépôts provinciaux établis.

La Défense a également joué un rôle important dans l’histoire des dépôts provinciaux. Dans chaque province, ces hubs sont en effet situés aussi bien dans des installations civiles que dans des casernes militaires. A partir de ces dépôts, le matériel médical a été distribué aux bénéficiaires : hôpitaux (psychiatriques), centres de soins résidentiels, médecins, sages-femmes et kinés. Le SPF Santé Publique est responsable et compétent pour déterminer la clé de répartition (qui reçoit quoi et combien). Tout au long de ce cycle, la Défense ne fait qu’aider à la mise en œuvre.

De nombreuses autres tâches logistiques ont également eu lieu en coulisses pendant cette période spéciale. Par exemple, la Défense a pu compter sur la Field Accomodation Unit (FAU) de Beauvechain pour développer le dépôt central de Peutie. Cette unité est spécialisée dans la mise en place et l’installation d’infrastructures temporaires. En temps normal, le FAU agit pendant les opérations de chaque composante de la Défense. Cependant, au cours des derniers mois, ces militaires ont tout fait pour aider dans la lutte contre le coronavirus dans leur propre pays. Les équipes du Génie ont également troqué la boue et le sable contre la mise en place des installations médicales de la Défense selon les directives liées au coronavirus.

« Personne d’autre que la Défense n’aurait pu faire cela. Vous avez été d’une immense importance pour nous. Rien que des éloges de la part de tous les acteurs », a déclaré le ministre Philippe De Backer, président du groupe de travail fédéral sur le coronavirus.