La Composante Air

75 ans de la Composante Air

Cette année, la Composante Air célèbre le 75e anniversaire de sa création. Outre notre souci permanent pour la paix et de la sécurité, notre priorité est d’appuyer nos compatriotes. L’année et demie écoulée de la crise du coronavirus l’a certainement démontré. C’est pourquoi, au sein de la Composante Air, nous accordons une grande importance à notre disponibilité et à notre engagement au service de la nation. Nous ne sommes dès lors jamais restés inactifs au cours de cette année.

Les avions et le personnel du 15 Wing Transport aérien et du Brussels Military Airport ont participé aux rapatriements des Affaires étrangères. Ils ont rapatrié sains et saufs en Belgique des compatriotes et des résidents des alliés européens, asiatiques et africains en détresse. Dans le même temps, le 15 Wing a continué à soutenir les opérations de la Défense dans le monde entier.

En 2021, la Composante Air continue d’œuvrer au remplacement de la flotte et à préparer son personnel aux défis du futur. À la fin de cette année, nous dirons adieu au C-130, notre fidèle cheval de bataille pour le transport aérien tactique. Son successeur, le premier A400M Atlas, a atterri à Melsbroek en octobre de l’année dernière. Au total, un avion-cargo militaire luxembourgeois et sept appareils belges seront stationnés dans une unité binationale à Melsbroek.

Deux Falcons DA7X, des jets de liaison transatlantique, ont été livrés au 15 Wing l’année dernière.

Un détachement de F-16 est à l’œuvre en Jordanie depuis octobre 2020. Ils effectuent des missions au-dessus de l’Irak et de la Syrie dans le cadre de la lutte globale contre le terrorisme. En Belgique, notre centre radar et nos F-16 sont prêts à intervenir 24 heures sur 24 pour intercepter les avions qui violent l’espace aérien du Benelux.

À la fin de l’année dernière, le Multinational Fighter Program, la collaboration entre les premiers utilisateurs européens de F-16 et l’US Air Force, a soufflé ses 45 bougies. Ce programme pilote les modernisations successives du F-16. Nous disposons ainsi à l’heure actuelle d’un avion de combat moderne qui constitue l’épine dorsale de la Composante Air depuis quarante ans.

Bien que le F-16 soit le fer de lance de notre capacité déployable à l’étranger, nous nous préparons actuellement à l’arrivée du F-35A Lightning II. Nous l’utiliserons aux États-Unis à partir de 2023 et en Belgique à partir de 2025. Cet avion de combat est équipé pour faire face aux menaces modernes dans un environnement de sécurité de plus en plus instable. Cela permet à la Défense de continuer à accomplir ses missions aujourd’hui et demain et à participer aux opérations internationales de l’OTAN, de l’UE ou d’autres coalitions.

À partir de la fin de 2023, la Composante Air recevra quatre drones MQ-9B SkyGuardian, autre élément essentiel de notre modernisation.

Les hélicoptères NH90 Caiman sont en service depuis sept ans maintenant. Dans la version NATO Frigate Helicopter (NFH), le NH90 a repris les tâches de sauvetage du Sea King. Il reprend les missions de soutien maritime de l’Alouette III, qui a été retirée des opérations au début de l’été. Le NH90 NFH est désormais également prêt à soutenir la Marine au départ d’une frégate. Dans la version Tactical Transport Helicopter (TTH), le NH90 a déjà été déployé lors d’une mission à l’étranger.

Mais pour mieux répondre aux besoins de la Composante Terre, la Défense recherche un remplacement du type Light Utility Helicopter (LUH)). Ce projet se concrétisera dans les prochaines années.

En juin 2020, un premier avion de ravitaillement A330 Multi-Role Tanker Transport (MRTT) est entré en service dans une unité internationale à Eindhoven (Pays-Bas) et Bonn (Allemagne). La participation belge à cette unité offre à la Défense des possibilités sans précédent dans le domaine du transport aérien stratégique, du réapprovisionnement aérien et du transport stratégique de blessés.

À Eindhoven, nous avons également célébré le dixième anniversaire du European Air Transport Command en septembre 2020. Ce centre de commandement international assure la planification opérationnelle du transport aérien militaire pour sept pays européens, dont la Belgique.

En 2021, nous continuons sur notre élan en matière d’infrastructures. Nos bases aériennes font l’objet de changements radicaux, avec un accent mis en particulier sur la consommation d’énergie responsable et le bien-être du personnel. À Melsbroek, le hangar pour avions hypermodernes destiné à l’entretien du nouvel A400M est presque prêt. Pour le F-35A et le MQ-9B, il existe un plan d’infrastructure ambitieux avec des abris ultramodernes et bien sécurisés. Les opérateurs radar du Control and Reporting Center (CRC) ont déménagé dans leur centre d’opérations ultramoderne sur la base aérienne de Beauvechain en octobre 2020. Enfin, depuis fin 2019, nos contrôleurs du trafic aérien du Air Traffic Control Center (ATCC) travaillent en étroite collaboration avec leurs collègues civils au centre de contrôle du trafic aérien skeyes à Steenokkerzeel.

Texte et Photos : Service de communication de la Composante Air